[ Fascination - Tentation - Hesitation - Breaking Dawn - Midnight Sun]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il était une fois.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
alice
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2526
Age : 117
Playlist : three days grace, mc fly,led zeppelin .....
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mer 16 Déc - 20:11

ouais j'etais choquer en voyant tout ca en plus elle me la fait lire au moment ou je reprenais mes esprit elle ets vraiment bien se suite
Revenir en haut Aller en bas
http://this-end-of-the-dreams.skyrock.com/
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Ven 18 Déc - 20:35

T'étais bourrée ? xD => "Au moment où je reprenais mes esprits"
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Lun 21 Déc - 15:32

^^
Revenir en haut Aller en bas
alice
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2526
Age : 117
Playlist : three days grace, mc fly,led zeppelin .....
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mar 22 Déc - 22:13

bourré ...... ...... non je crois pas je sais pas

vous allez bien ??
Revenir en haut Aller en bas
http://this-end-of-the-dreams.skyrock.com/
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mer 23 Déc - 0:39

Oui et toi ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mer 23 Déc - 17:05

Moi je vais bien....juste j'ai envie de grignoter quelque chose et de regarder Tru Blood ^^ et j'ai le flemme de me lever...
Revenir en haut Aller en bas
alice
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2526
Age : 117
Playlist : three days grace, mc fly,led zeppelin .....
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mer 23 Déc - 18:34

ha la flemme la maladie de la jeunesse
Revenir en haut Aller en bas
http://this-end-of-the-dreams.skyrock.com/
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Jeu 24 Déc - 0:58

! True Blood ! Faut que je regarde ! ^^ Je vais regarder même tout de suite et je vous dis si j'aime ou pas =]
Revenir en haut Aller en bas
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Jeu 24 Déc - 1:00

Je trouve pas --'
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Jeu 24 Déc - 2:15

XD
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Jeu 24 Déc - 2:19

Mathews

- ha ! sa m'enerve qu'elle croit sue je suis son amis ! elle va me rendre dingue !

Je marchais dans un rue sombre, j'étais encore tout tremblant de se qu'elle m'avait avouée. Je trouvais sa stupide mais aussi touchant. Je cognais dans un arbre pas loin, il se cassa directement. Ma main tremblait. Je continua de marcher quand unhe douleur atroçe me fit tomber a genoux.

- Putain ! il se passe quoi maintenant !

J'entendis une voix, celle de Morgane. "Mathews, sauve-moi, protége-moi..." Cette imbécile, c'était fourrée dans quelque chose de louche. Je sentais son odeur, une chaleur qui provenait d'elle m'ennivra. Je commençais a courir, plus secondes plus tard j'arrivais au pied d'un apartement. Un siflement si fit entendre, L'humain a qui apartenait le corp, Mathews, avait gardé des souvenir encastré dans le cerveau. Certain des souverirs que j'avais n'étaient pas les miens. Je commençais a voir en flash Cette humain rentrer, et en ressortir mort. Cette apartement était celui de sa mort et de ma naissance. J'entrais rapidement. La porte ne fut pas difficile a defonçer. J'entrais, quand on me frappa au niveau des côtes. Je tomba, on me poussa violament. Je tombais des escaliers et perdis connaissançe.

- Mathews....Mathews rêveille-toi mon ange....

J'ouvris rapidement les yeux, une femme blonde était sur moi. Nous étions sur un lit. J'étais attaché solidement.

- Qui est-tu ?

- Alicia, Ta future femme....

Je ris immédiatement.

- Moi ? avec toi ? faut pas rêver ma jolie !

- Ma jolie ? ohhhhhh, je t'aime deja....

Elle voulut m'embrasser mais je detournais rapidement la tête de cette créature reppoussante. Elle me regarda avec colére mais aussi avec curiositée.

- Tu l'aime n'est-ce-pas ?

- De quoi tu parle ?

- D'elle !

Elle se leva, et ouvra un placard. Ou un corp tomba. Je reconnus Morgane. Elle la souleva et l'allongea a côté de moi. Elle était pâle. Je la regardais, et commençais a l'appeller. Alicia n'avait attachée qu'une seule de mes mains. Je pris entre mes doigts le menton de Morgane.

- Hé ! Rêveille-toi...

Je commençais a la secouer.

- Morgane... reprends-toi ! je t'en pris ! rêveille-toi !

- Assez joué....

Alicia ecarta Morgane moi. Je la ragardais toujours, esperant qu'elle ouvre les yeux. La colére monta saudainement en moi. Je regarda Alicia avec un sourire de charmeur...

- C'est toi qui lui a fait sa n'est-ce-pas ?

- Oui....

Elle me sourit, elle était tombée dans mon piege. " Toi ma puce, tu va souffrir..." je chantonnais cette phrase dans ma tête.

- Déttache-moi....et je te jure que....

- que ?

Elle s'allongea sur moi, et me detacha.

- Alors quoi ?

Je pris entres mes mains son visage, Je la frappa brusquement. Elle tomba du lit. Je me leva et l'attacha au barreaux du lit. Elle se rêveilla avant même que je pus approcher Morgane.

- Que fait-tu ! dettache-moi !

- Tu a rêvée ! tu a osée t'attaquer a Elle, et dire que je suis a toi.... certe c'est toi qui a tuée Mathews, cette humain que tu a enjôlé. Tu a utilisée tes charmes de Vampire pour le faire venir dans cette apartement. Ou tu lui a oté la vie, je suis peu-etre né graçe a toi. Mais cette fille est la chose qui comptait le plus a cette humain. Cette fille est restée dans son coeur, dans sa tête, elle me prends pour son amis. Je ne te pardonnerais jamais se que tu lui a fait. J'ai bien peur d'avoir les même sentiments que ce jeune garçon, au coeur éprit par cette fille.

- Tu ment ! tu n'a pas le droit ! c'est une humaine ! tu la tuera ! ta passion va te pousser a la faire des notres, elle ne pourra le supporter et en moura !

- Tu parle trop et trop fort...

Je pris sur un bureau a l'autre bout de la piece, un crayons qui trainait. J'approchais d'elle je consentrais ma forçe.

- Fort de ton pouvoir tu n'a rien comprit !

Je réfléchis un instant puis souris jusqu'au orreilles. Je planta le crayon dans le cou D'Alicia, elle eut un cris ettouffée, comme noyée par le sang. Je la regardais, essayant de luter pour la vie. Le sang commençait a couler, il était presque noir. Le liquide faisait penser a la couleur du pétrole, du poison. Oui, notre sang, a nous les Vampires les démons de la nuit, est du poison. Elle se vidait doucement, je profitais du spectable. Cette femme, était seule, la solitude l'avait poussée a transformer plusieurs personnes. Ces personnes l'avaient biensur laissée, trop folle pour aimer. Trop folle pour etre récupérer. dans ces derniers moments je soupira,

- Tu me dégoute...

Je m'approcha alors de Morgane, je pris son menton et le tourna a droite puis a gauche, cela me permis de voir qu'il n'y avait aucunne marques de morsures. Je decouvris une morsure a peine cicatrisée. Elle n'était pas morte mais épuisée. Je la mit sur mon dos et partit chez nous. Je l'aurais crus plus lourde que sa mais elle était légére. Quand j'arrivais dans ma chambre, je la posa sur le lit. Je la regarda un moment. "ta passion va te pousser a la faire des notres" la phrase d'Alicia me revint en tête. Elle n'avait pas tords. Je ne dois pas m'attacher a Elle, je risquerais de la tuer. Je ressens quelque chose, pour cette fille. Mais ce sentiment que je dois la protéger n'est pas le mien. Je perd la tête. Je viens te tuer un Vampire. Quelqu'un de ma raçe, Elle faisait partit d'un petit comité bien chargé, bientôt, je serais traqué. Elle aussi. Je frottais mon visage avec mes mains. Puis je me rabattis sur le dos.

- Putain qu'elle galére... une clope.....il me faut une clope....

Malheureusement, mon paquet était vide. Je fouillais partout sans succé. Je sortis pour en acheter. Les rues, sombres et animées a cette heure sentaient, ces petits repas délicieux, qu'on apelle "humains". Quand j'arrivais dans un tabats, une vielle femme d'environ 70 ans, demanda un paquet de Marlboro. J'observais cette femme des pieds a la tête, ma vision de Vampire me permis de comprendre que cette femme allait apprendre qu'elle avait un Cancer des Poumons. Â travers sa chair qui n'avait plus aucun secret pour moi, je pouvais distinguer ces Poumons noirs de Goudron. Cette vieille vivait seule dans un partement a la vieille tapisserie. C'est trés etrange commes les pouvoirs de Vampire peuvent permettre de savoirs certaines choses rien qu'en regardant quelqu'un. Ma Nature, ma vision des choses et mon raisonnement, choquaient certaine personne. C'est vrai que j'avais une mentalitée spéciale, mais chacun son jugement et les autres je les emmerdes. Je réfléchissais encore un moment quand, le serveur m'interpella pour me demander se que je voulais.
- Monsieur ?

- Bonsoir, un paquet de Dunhill.

- Tout de suite...

Il partit sans une pieçe a l'arriere du café je restais droit, a analyser chaque détail du café. Je pouvais entendre un grin de sel de cacahuettes tombait au sol. La serveur revient quelques minutes plus tards.

- Se sera tout ?

- Non, un paquet de Black Devil aussi.

- Tous de suite...

Il posa mes cigarettes sur le comptoirs, quand je voulus les prendres il posa sa main dessus.

- Carte d'identitée...

- Quoi ?

- Votre age et votre carte d'identitée...

Je restais debout, droit comme un piquet. Une carte d'identitée ? moi ?
AAAAHHH merde..... c'est vrai que j'ai un corp de jeune pubert, je suis dans le corp d'un jeune puceau, qui n'a surement jamais embrassé avec la langue et de façon érotique. C'est deçevant et déprimant. Je ne pouvais sortit ma carte d'identitée car premierement : j'avais pas ma carte. Deuxiément : Ma carte aurait montrée que j'avais 17 ans alors adieu les clopes. Je décidais de les voler. Je pris les paquets et m'enfuis. Le barman n'eut même pas le temp de réagir. Je marchais dans une grande avenue quelques minutes plus tard. Je réfléchissais a mon apparençe. Comparait au humains, c'est vrai qu'ont pouvait facilement me remarquer. Ma peau blanche, mes yeux ou mes Iris était anormalement dillatés. Mon corp qui ne dégageait aucune sorte de chaleur, tel qu'elle soit. Aaaahhh, putain de corp d'ados de merde. Je resterais coinçé surement une eternitée dans ce corp de gamin. Mais bon, faut pas se plaindre...

Quand j'arrivais dans ma rue, une grosse BM était garrée devant L'apartement. Je voyais au loin un femme et un homme entrer. Je savais se pourquoi était-il chercher. Moi, Moi qui est tué de sang froid Alycia. C'est vrai que j'aurais pus cacher son corp pour que Morgane et Moi aiyons le temp de nous enfuir, de partir de cette ville qui maintenant nous faisait courir a notre perte. Je veillais tout de même a finir ma clope, elles m'avaient quand même obligées de courir comme un ouf.
- D'la merde je finis ma clope....
Quand j'avais finis, je me dépecha quand même de courir dans l'apartement. J'étais arrivé au bon moment, ils s'approchaient touts les deux de Morgane. J'approcha doucement de la femme et l'envoya en la poussant assez fort, sur le mur ou elle perdit connaissançe. Je posa ma main sur l'epaule de l'homme et tirais. Je lui arracha le bras. Il cria intensément, je rigolais méchament et diaboliquement. Cette situation était pour moi ironique. Morgane me trouvait horrible de rire dans un moment pareil mais pour moi cette ecard de forçe me faisait rire. C'était presque facile, J'étais Malphas. Grand démon, assez bien connut des enfers d'ailleurds. Quand j'avais pus avoir un corp, j'avais pus voir la définition de mon nom de démons. J'étais plutôt fier d'avoir mon nom sur internet mais pas de sa définition.



MALPHAS
Grand président des enfers qui apparaît sous la forme d'un corbeau, le son de sa voix est rauque ; il bâtit des citadelles et des tours inexpugnable, renverse les remparts ennemis, fait trouver de bons ouvriers et reçoit des sacrifices.
Quarante légions lui obéissent
.



Je savais pas que j'étais dans la construction. Mais bon tout sur internet ne peu pas etre vrai. Je revenais dans la réalitée. Je prit par le bras l'homme, j'avais dans une main son bras et dans l'autre son epaule que j'avais arraché quelques secondes auparavant. je "finis" d'achever le gars et le jeta sans un fossé sur une route pas loin. J'en finnissais aussi avec la femme. Elle ne fit pas long feu quand j'enffonça littéralement ma mains dans son torax. J'agittais mes doigts et sentais ces organes. Elle mourut en quelques secondes. En perdit beaucoup de sang et ces gémissement provoqués en moi des fou rires. C'est vrai j'étais horrible et Je la jeta a quelques métres de l'autre corp. Quand je rentra a l'apartement, Morgane était souffrante. Elle n'était plus évanouïs mais vraiment malade. Je cherchais a travers elle, rien qu'une parcelle de symptôme qui pourrait me donnait une idée sur se qu'elle avait. Mais rien, je n'osais regarder son corp qui me donnait des frissons. Je la désirais depuis que je l'avais vus. Depuis qu'elle m'avait surprit en train de donner le coup de graçe, à une femme que j'avais envellé. J'avais même essayé de la tuer ce soir là. je carressais ces veines bleues et violettes qui traverçaient son coup blanc. Ôu des crocs formaient un bleu. Je commençais a m'endormir debout, alors je m'allongea n'importe comment sur le lit. J'essayais de rester êveillé mais je n'y parvint pas. Je m'endormais, mais pas pour longtemp car ma gorge me rêveilla, elle était séche. je ne resta pas longtemp sur le lit prés-d-elle. Je partis m'abreuver en ville. Ce ne fut pas difficile, mes pouvoirs de Vampire, m'apportérent en quelques minutes une jeune servante. Quand j'entra dans le bar-grill, les regards se tournérent sur moi. J'entrais dans cet endroit comme la mort dans le Paradis. Comme le noir, la noiceur de l'encre sur un papier blanc. Ma conditions physique êveillait les regards des plus curieux. j'étais aimé par ces personnes pour la beauté de mon corp, robuste mais fragile. Beau mais sans vie.
"La mort, comme un terrier, comme une chambre aux ridaux fermés, comme la solitude, est à la fois horrible et tentante : on sent qu'on pourrait y être bien."
Cette phrase n'est pas la mienne, mais raisonne leurs pensés a mon egard. J'étais désiré par les femmes, mais jalousé par les hommes. Aujourd'hui la sociétée, a prit consciençe de notre existençe mais n'ose nous empêcher de vivre. Elle a trop peur de nous, nous somme capable de grande chose. Alors quand cette serveuse a la longue chevelure brune, me demanda se que je voulais boir, les regards craintifs de toutes la clientels se posérent sur elle et moi. Je repondus un Jack Daniel's. Elle me l'apporta quelques secondes plus tard. J'entendais son coeur qui battait a en mourir quand elle passait a coté de moi. Qu'elle idée ironique et amusante. Les clients, pensant que je ne les entendaient pas, marmonait de douçes insultes...
Une femme, au vetements pas trés flatteurs était agaçée. Elle aurait bien aimée etre la serveuse, pour me parler.
" Cette petite trainée, elle va se faire un Vampire maintenant... mais ou va le monde, je paris qu'elle va en crever de coucher avec lui. Laisse faire les grandes personnes... Je le plaquerait bien contre un mur pour qu'il me...."

J'arrêtais ces pensées qui allaient me donnait envie de vomir. Cette femme avait surement une réputation pour osée penser ces choses obsénes. C'est déprimant ces humains qui veulent être obsénes alors qu'il ne comprenent rien au plaisirs de la chair. Pour nous la chair est une viande saignante qui devrait être croquée en chaque endroit tellement elle est juteuse et délicieuse. Les humains ne comprendront-il rien a notre monde ? qu'elle tristesse pour leur petite existençe. Ils ne saurons rien, ils resterons ignorant surement toute leur existançes...

Je les entendais encore, ils me scrutaient du regard. J'ecoutais sans grogner les envies de chacun. Je soutenus d'abord mon esprit sur le patron, qui regardait, perdu la serveuse. Celle-ci me regardée toujours, a mon avis le patron n'aime pas qu'on traîne prés de sa protégée...
"Qu'el sale Vampire, il sent la mort a des killometre, qu'el monstre de séduire Dawn. Laiss-la tranquil....salopard retourne dans ta cripte et laisse les vivants vivrent. Nous laissons bien les mort mourir tranquils non ? bart-toi merde.... laisse ma Dawn....."

Aaaahhh L'amour.....qu'elle sentiment......comment dire....... dégeux. Oui ! exactement ! Comment peux-t-on tomber amoureux de cette fille ? Elle est aussi maigre qu'une baguette de pain. Elle est petite et curieuse. Et elle n'est surtout pas jolie, du tout. Mais peu-être qu'a la fin les hommes en ont euent marre de toutes ces jeunes filles au coeur d'agneau. Ils ont peu-etre duent avoir de nouveau critéres de selections. Peu-etre que maintenant c'est une "mode" de sortir avec de jeunes agneaux au coeur de coton. Aaaahhh, putain de vie. je sortis une clope et commençais a fumer. Ils me regardérent avec encore plus de méchanstée. C'est vrai que maintenant la Loi obligeait les fumeurs a fumer dehors. Mais qu'elle Loi de merde, c'est vraiment pour faire chier cette régle. Mais bon cela ne m'empêcha pas de fumer en publics. Plus je resterais dans ce bars et plus ma popularitée allait grimper. Je fis signe a la serveuse, elle vint aprés avoir regardée son patron qui fumait littéralement des yeux.

- La même chose...

- Tous de suite.

Elle souriait, surement pour cacher une certaine crainte que je ne lui saute dessus. Quand elle revint avec mon verre, elle s'assis devant moi. Elle avait un certain toupet a venir s'adresser a moi.

- Vous etes un Vampire n'est-ce-pas ?

Je regardais mon verre, le secouant doucement. Les glaçons claquaient contre le verre fin. Je sentais a peine le froid sur ma main deja glaçée. Je voulait qu'elle me laisse seul, alors pour toute reponse. Je concentra mon pouvoir dans mes yeux. Je savaient que mon pouvoirs agissait. Mes yeux devaient être a ce moment rouge fonçés. Le sang de mes victimes coulait alors dans mes yeux, créant une vision un peu endomagée. Je leva la tête, en souriant a peine. Elle mit quelques secondes a comprendre ma transformation. Mais elle partit aussitôt, prise d'une violente peur et angoisse. Je ris assez fort déclenchant les grimaçes des gens. Qu'elle partit de rigolade de les faire devenir presque fou. Je décidais tout de même de partir, je regarda une derniere fois la serveuse, lui donnant par la pensée. Un ordre trés préçis. Elle comprit, je le savais car elle baissa la tête honteuse de se que j'avais prevus de lui faire, subir. Quand je sortis les pensée redevinrent calmes. Comme c'est etrange, pourquoi tant de haine a notre égard ? nous ne faisons que nous nourrir et vivre. Et puis nous ne somme pas si diffrent des humains, nous aussi somme capable de sortir le jour. Mais pas longtemp. Nous somme aussi capable de toucher les croix, l'eux bénite. Mais l'ail nous dérrange un peu par-contre.

Alors que j'arrivais prés de la voiture de la serveuse, j'arracha le verrou de celle-ci et m'assis sur la banquette arriere. Je dormis quelques minutes. Elle arriva aprés son service, elle monta et roula jusqua chez elle. Acroupie et recrovillé, elle ne me vit pas, et heureusement. Le trajet ne fut pas trés long. Quand elle se gara, je montrais mes yeus dans la retroviseur. Elle me regarda surprise, elle fus attirée par la profondeur de ma pensée, elle ne bougea pas. Je fis alors glissais son siege, celui-ci glissa pour s'allonger. Elle était juste a ma porté, je lui mit une main sur la bouche, pour ces cris et en même temp avoir un point de contrôle. Avec l'autre main, je bloquais ces epaules. Aucunnes chançes qu'elle ne m'échappe. J'approchais de son cou, mes dents, telles un fantomes qui n'apparait que quand bon lui semble pour effrayer les enfants. Elles sortirent, un grogrement de bête sortit de ma gorge et brusquement je planta mes crocs en elle. Elle était brûlante pour moi. Mais sa chaleur n'avait d'égale a son goût. Elle était souillée par ces nombreuse aventures. Elle était impurs, elle était souillée. Je ne continua pas mon repas. Je la tua rapidement. J'observais tranquilement la voiture pendant qu'elle se vidait de son sang. Elle lisait beaucoup, des livres étaieny visible partout. Pourquoi les auteurs n'ecrivent pas des livres sur la virginitée ? "Comment rester Vierge, 20 métodes." Un livre pareil ferait fureur chez les jeunes filles. L'air dans la voiture, commençait a devenir irréspirable. Je sortais en laissant Dawn, cette serveuse au goût de chiotte, mourir. Qu'elle manque de chance que je tombe toujours sur ce genre de fille. Pourquoi n'arrive-t-on plus, de nos jour a manger déçament ? Qu'elle véritée critique....
L'aube allait se lever, même si, le soleil ne me tuer pas. Il était désagréable sur ma peau. Je décidais de rentrer, qu'elle soulagement de retrouver son lit. Sur la route je sortis une cigarette, en bon fumeur, on n'oublit pas les manieres. Dommage, que je ne puisse pas avoir un cancer ou une tumeur... Pourquoi epargner les Vampire ? peu-etre, si j'avais eus une maladie ou autre, j'aurais souffert et perdus la vie mais peu-etre aurais-je compris dans qu'el monde on vit aujourd'hui. Je n'ai jamais ressentis de tristesse ni de douleur. Je suis juste un cadavre aprés tout. Un cadavre qui ne supportait la lueur du jour, tellement elle est pure et claire. C'est pour cette raison que je me mis en route pour mon apartement. J'étais ravie, a l'idée de retrouver mon lit. Mais pas tout a fait, Morgane était toujours là. Quand je rentra, elle fut a peine dérangée par les bruits de mes pas. Qu'elle ironie qu'une fille dorme dans mon lit. Il y a, a peine 1 semaine, une fille dans mon lit n'aurait pas était la pour dormir. Je l'aurais violé et tuer. Je suis une monstre c'est dans ma nature. Pourquoi je ne me suis pas encore jeté sur Elle ? C'est une bonne question... Peu-etre que je la garde pour les beaux jours... enfins y a t-il aujourd'hui des beaux jours dans notre monde ? Encore une bonne question....
Alors qu'elle dormait, je m'allongeais prés d'elle. J'esperais que ma faim ne dévorerait pas mon corp au point de me jeter sur Elle. Son corp émanait de la chaleur qui était agréable. J'essayais de me rapprocher d'Elle, je cherchais quelques chose de vivant. Je voulais ressentir sa chaleur. Malheureusement elle se rêveilla, elle tourna la tête et me regarda. Elle sauta sur moi, me prenant dans ces bras. L'odeur de sa peau était délicieuse, elle me serait si fort que je sentais son coeur battre.

- J'ai eus si peur de te perdre.... de ne plus te revoir...

- Je ne suis pas Mathews...

Elle detacha a peine ces bras brûlant et me regarda.

- Tu a peu-etre changé d'âme mais pas de corp. Même si tu ne me connait pas et que tu me deteste... Laisse-moi me reposer quelques secondes au moin sur celui que j'aime, il ne me reste plus que sa...

C'est mots tremblant donneraient envie de pleurer a un humain. Je la regardais en essayant de chercher a quoi elle pensait dans mes bras. Je n'y arrivais pas et plus j'essayais de m'immiscer dans son esprit, plus je le désirais... Pourquoi Elle et pas une autre.... ce serait plus simple si je la tuais maintenant, mais faire durer le plaisir était encore plus déliçieux. Plus on attends un dinner, plus il parait délicieux et on la savoure plus... Elle me serrait fort, même trop fort. Cela était presque insupportable. Un Humain qui serre dans ces bras un Vampire. Autant dire "un agneau qui serre dans ces bras un Lion". Elle ne comprenait pas le danger de vivre avec moi, ou même de m'approcher. Elle sentait le parfum, j'avais l'impression d'etre en Elle tellement nous étions proche. Je rêvais que chaque parcelles de son corp brûlant désiraient mes dents. Sa peau devait être tendre a croquer. Je tentais une approche vers son cou mais elle me leva la tête et j'atteris sur ces lêvres. Grosse erreur que d'avoir fait danser sa langue avec la mienne. Je venais de lui faire croire a quelques chose d'impossible entre nous. On allait de plus en plus loin, notre baiser prenait une certaine direction plutôt plaisante. Elle était prête a tout donner et a tout recevoir. Elle murmura entre 2 respirations " ne te retient pas...". J'hésitais un moment, pensant a une blague de mon esprit. Elle me regarda, puis je n'ésita pas. Je passais ma tête dans son cou, je posais mes lêvres sur sa peau. J'embrassais sa peau comme un cadeau venut de trés loin. Je faisais glisser un moment mes dents contre sa chair chaude, Qu'elle plaisir Défendu... Je lui demanda une derniere fois, j'avais l'impression de rêver.
- Est-u sur de se que tu me demande....?
Elle n'hesita pas a me repondre.
- Oui....
Elle appuya ma main derriere na nuque. Je plongea alors mes crocs. Elle trembla sous la douleur, je suçais le sang qui coulait a present en flot. Comme un elixir interdit j'essayais de ne pas en perdre. Mais une larme coula dans son maillot provoquant une tache rouge sur son maillot Blanc. Je me détacha d'elle et suivais du regard cette ligne rouge qui traverçait sa poitrine. Je plongea dessus et avec ma langue retraça le trajet. J'étais pris d'une frénésie folle. Qu'elle Blasphéme, sacrilège de goûter se sang de vierge.
Je risquais gros en la laissant ainsi. Plus elle resterait pure plus elle serait traquée. Elle me regardait, a présent sans forçe. Elle s'approcha pour m'embrasser. Elle voulait aller plus loin. Je bascula sur le dos, elle s'allongea sur moi. Je plaçais mes mains sur sa taille. Je savais que aller plus loin était dangereux, je pouvais trés bien encore la mordre. Le plaisir de la chair était délicieux mais il emménait même le plus innofensif des Vampires dans une frénésie meurtriere. J'essayais de le repousser mes mains perdaient leurs forçes quand je touchais se peau de bébé. Elle glissait sa main sous ma chemise et carréssait mon torse. Ca main me brûlait tellement elle était chaude contre ma peau. Quand a moi, je glissais mes mains sous son t-shirt, je carressais le bas de son dos. Je sentais sa colonne vertebral. Je carressais ces os qui formaient des bosses sous sa peau. Elle ecartait les jambe pour s'assoir sur moi. Je la fis basculer pour être sur Elle. On s'embrassait avec de plus en plus de fougue et de passion. Elle tira sur mon manteau, qui tomba a terre aprés qu'elle me l'est enlevée. Je pensais a Elle et Moi. J'eus le tournis soudainement. Dans ma tête, les images des filles avec qui j'avais couché revenaient. Un instant, je vus Morgane morte, allongée sur le lit, la gorge presque arrachée. Je repris conscience brutalement. J'arretais de L'embrasser, Elle me regarda sans comprendre.
- Il vaudrait mieux arreter...
Elle voulut rejoindre mes lêvres. Mais je tourna la tête. Elle n'allait pas me lacher, je ne voyais qu'une solution. Lui faire peur. Je sortis de la chambre mais Elle me rattrapa par le bras.
- Lache-moi
- Non... tu va faire quoi ? encore t'enfuir ?
- C'est pas tes affaires...
- A oui ? j'ai bus ton sang, tu a but le mien, tes affaires sont aussi les miennes maintenant.
- Arrete, je ne serais jamais a toi....
Elle me regarda sans comprendre, ces yeux commençaient a devenir humide. Je savais que si je craquais, s'en serait finis de ma libertée. Je continuais de la regarder dans les yeux sans tourner la tête. Il fallait que je résiste, Elle commençais pleurer. Elle savait que je resterais de marbre, mais elle cherchait a me faire êprouver de de la culpabilité. Mais Chose impossible de me faire ressentir un sentiments humain. On dit souvent que les Vampire peuvent aimer, moi je pense juste qu'ils peuvent s'attacher a un personne. Il n'aime pas mais ressent un besoin que cette personne nous appartiens. Dans nos lois Vampirique, Un Vampire peut avoir son Humain, Les autres Vampires n'ont pas le droit de lui prendre. Un humain ne peut apartenir a 2 vampire. C'est assez stupide comme Loi mais parfois les Vampires amoureux des humains, s'en servent pour les protégers, LEURS humains...
Je sortis de mes pensées quand je sentis main glissait de mon bras. Dans ces yeux les larmes avaient donnés une teinte plus coloré avec les larmes. Sa main efleura la mienne puis rejoingnit son corp. Elle laissa tomber toute tentative de me retenir. Je me retourna et partis. Dans les rues je me sentais comme attaqué de toute part. J'étais tellement sur les nerfs qu'en 5 minutes a peine je me retrouvé prés d'un café a plus de 3 kilométre de mon apartement. J'avais envie de me défouler sur quelque chose. Je m'approcha prés d'un arbre ou je donna des coups de poings et de pieds. Mes poings devenaient ensanglantés mais je voulais continuer de frapper cet arbre. Une femme sortit du café et me donna une tappe sur l'épaule.

- Jeune-Homme est-ce-que sa va ?
Je me retournais pour faire façe a cette femme, j'axaminais tout de suite le genre de cette femme. Je pouvais d'ors et deja tout dire d'Elle :
Elle s'appellait Jessica, Elle avait au moin 47 ans. Elle était rousse, au cheveux ondulés. Grande, mais maigre. Elle n'a pas d'enfant ni de mari. Elle est alcoolique et se bars est tout se qui annime c'est journées. Elle a des aventures presques toutes les nuits. Elle fume et est saoule. Ce soir elle est seule et en me voyant espérée avoir une chançe.
Elle me regardait avec attention. Mes blessures au poings disparurent en un rien de temp. Le sang de Morgane coulait en moi, je guéris vite aprés un dinner.
Jessica retsait debout a scruter chaque partis de mon corp. J'entendais ces pensées malsaines. Cette femme avait beaucoup d'imagination aparament... Je n'étais pas sa premiere conquete mais je serais la derniere. Elle s'approcha de moi doucment, je ne bougea pas. Son sang devait être affreux. Les nombreuses conquéte peuvent tout changer chez un personne. Cette femme devait avoir le goût de ces conquettes, dégueulasse et immonde. Immangeable et infect. Qu'elle gachit, elle devait être belle quand elle était jeune. Elle posa sa main sur moi, elle me sortit alors de mes pensées. J'entrais dans sa tête pour savoir se qu'elle voulait exactement.
" Bonsoir mon mignon, je t'en suplit suis-moi un un hotel...j'ai envie de toi. Je veux te sentir contre moi... Vampire ou pas..."
OOHHH c'est que c'est rare une humaine qui s'interresse au Vampire. Elle finira mal. c'en est certain.
- Jessica, même si tu me payée, je ne boirais pas ton sang...
Elle me regarda étonnée, elle avait comprit.
- Tu est un Vampire...
- Gagner...
- Mord-moi....je ne demande que sa....fait moi vibrer....je veux te sentir contre moi...
- Tu a deja couchée avec un Vampire ?
- Biensur....et c'était....si bon...
Je ris de cette perspéctive.
- Et il ta laissé en vie ?
- Oui....
- Trés bien, mais moi si je couche avec toi. Sa m'ettonerais que le jour suivant tu te rêveille...
- Je n'en est rien a foutre ! fait-moi l'amour a en crever...
Elle se colla contre moi. Je recula directement. Elle sentait l'alcool.
- Pourquoi me rejete-tu ? l'autre Vampire n'a pas hésité...lui...
- Je ne suis pas comme "l'autre" Vampire...
- Lui il ne m'a pas craché dessus comme toi...
- A oui ? et ou ta vut que je t'avais craché dessus toi ?
Q'elle insolence elle avait de dire que je lui crachais dessus. C'est vrai que je préférais perdre la moitier de mon sang plutôt que de goûter a cette Catin.
- Putain, merde je t'en demande pas autant que sa...
- Pour moi si...
- Arrete tes conneries, je te demande juste de me faire l'amour, je ne pourrais jamais ressentir avec un homme normal se que j'ai ressantis avec cette autre Vampire.... Il était Hard et j'aime le Hard.....c'est plus exitant...
Je souris instinctivement. Elle s'approcha...
- Prends-moi...
- Pour la derniere fois, je ne prendrais pas ton sang ni ton corp. Ton sang pourrait presque me tuer tellement il est souillé et ton corp est celui d'une Catin. Tu n'est plus vierge et en plus ton corp est salit par tes nombreuses conquettes. Je suis Hard moi aussi, mais pas fou comme se Vampire avec qui tu a eut ta nuit folle, ok ?
- Qu'elle dommage...tu aurait passer une nuit de...
- merde ? oui ta raison....
Je lui tourna le dos, sa colére se sentait. Elle coura dans mon dos. Elle voulait me frapper, je me retourna et lui donna un cou dans la poitrine. Elle tomba a terre, bléssée. Je lui avais cassée au moin 2 côtes. Elle gémissait par terre.
- Dit.....c'est que tu est conne ? ou complement folle ?
Je rigolais joyeusement. Alors qu'elle, elle commençait a saigner a l'intérieur. Elle avait peur maintenant.
- Tu voit....faut pas faire chier un Vampire...désoler pour tes côtes mais c'est ma façon de me débarrasser des personnes indésirables. Aaaahhhh, folie...quand tu nous tient...
- Salaud...
J'ecrasa ma main sur ces lêvres.
- Si tu ne veux pas mourir, retient ta langue de vipére... je n'aime pas du tout, enfin, je deteste qu'on me traite comme un chien. J'aime rabaisser les gens mais je n'aime pas du tout "être" rabaissé. Souvient-toi de sa.
Je partis directement aprés avoir finis de parler. Je savais qu'elle c'étais évanouit.
Les rues commençaient a s'éclaisir, le lever du soleil était proche. Je rentrais a l'apartement, je savais que Morgane y était toujours. Elle était surement couchée dans mon lit en train de pleurer ou autre. Quand j'arriva, je n'avais pas tort. Elle était dans mon lit, le premiere inpression quand j'arriva c'étais que la piece puait le sang. Quand je m'approcha d'elle. Elle mourrait de faim, son ventre criait famine. Son corp s'affaiblissait. Je lui secoua l'epaule. Elle leva la tête, elle était blanche comme une morte.
- Va manger quelque chose.... ton corp crit famine...
- non j'ai pas faim...
- Si t'arretait de te foutre de ma geule ? va manger.
- Non, laisse-moi tranquille. Je suis comme toi, je ne veux pas être dérangée...
- Ne m'oblige pas a te faire manger de forçe...
- Essaye...et je te promet qu'on va echanger les rôles....tu connait pas le principe du croqueur, croqué ?
- C'est pas drôle, j'ai pas envie et pas le moral. Va-manger et ferme-la !
Elle resta droite. Sur le lit elle me narguait.
- Tu ne va pas manger ?
- Non...
- Trés bien...
J'allais dans la cuisine, ou je trouva du jambon, des pates. Je cuis les pattes et coupa le jambon. Elle veux pas manger toute seule ? et bien faut l'aider alors...
Je lui fis alors un plat simple, pattes avec jambon le stricque minimum... Quand j'arriva dans la chambre, elle dormait a moitier.
- Bon ta une derniere chance, tu mange ou tu est mal barrée...
- J'ai pas faim et arrete de t'occuper de moi.
- A oui ? Morgane.... je vais t'aider a manger...si tu n'y arrive pas.
- Quoi ?
- J'ai une idée ! tu arrive a te contrôler avec moi ?
- Comment sa ?
- Pourrait-tu résister si je t'embrasse ?
- Biensur....oui.
- Bon, si j'arrive a t'embrasser, promet-moi que tu mange.
Elle réflichit un instant.
- C'est d'accord....
Je posa l'assiette sur la table de nuit. Je me plaça au bout du lit. J'avançais en rampant jusqu'a Elle. Quand j'arriva au niveau de sa taille. Mon abdomen, mon ventre et mon bassin se frottaient contre. Je lui donnait des frissons, c'en était certain...
J'arrivais prés de son visage, je passa ma langue dans son coup. Je léchais la plaie que j'avais provoqué toute a l'heure. Son goût était toujours aussi irrésistible. Je passa ma main dans son dos. Elle trembla sous la fraicheur de ma peau. J'arrivais prés de ces lêvres. J'atendis un instant, puis je tenta de les toucher. Elle posa sur mon tose ces mains, elle retint mon elan.
- Non....
C'était plutôt impressionnant qu'elle est arrivée a me repousser. Je la regarda, je posa mes mains sur son visage. Je plongea violement. Elle ne put me retenir, je l'embrassais avec rage. C'était je crois le plus violent des baiser que j'eus a donner. J'étais en colére a present. J'en avais marre de tout sa. Elle voulut se débattre mais je lui plaqua les poigners au dessus d'Elle. Elle se débattit longtemp mais aprés elle accepta mes lêvres. Je faisais dans ma langue avec le sienne. La lumiere et l'ombre, Le fraîcheur et la chaleur. Voila se qui s'unnisaient a ce moment. Je me frottais contre Elle. J'arreta le premier notre étreinte. Je respirais bruyament, Elle aussi. Entre 2 respirations je dis :
- J'ai gagné...
Je m'eloigna d'elle, je m'allongea sur le lit. Essouflé. Elle prit en jurant tout bas l'assiette et mangea doucement. Elle mangea tout. Quand elle posa l'assiette je lui adressais mon plus beau sourire de fo-cul...
- Je mérite plus q'un bisous pour avoir bouffée alors que j'avais pas faim...
- A oui ? et tu veux quoi ?
- Tu le sais....
- Dit...
- Toi.
Je réfléchis a cette perspéctive.
- C'est pas aussi simple que tu ne le croit.
- Si, je te veux... et je t'aurais
- Hahaha.....pas drôle....
- Alors pourquoi rit-tu ? Je vais tout faire pour que tu veuille de moi. Chaque soit je tenterais le coup. Par touts les moyens.
- Un jour peu-être....tu auras se que tu cherche...
Je me coucha et m'endormis quelques secondes plus tard. J'avais peu-être commis une erreur monstrueuse en lui disant sa.
Depuis que j'avais Tué Alicia, c'était plutôt calme. Mais quelque chose se préparait. c'en était certain...

Le soir suivant ne mit pas longtemp a arriver. A mon rêveil, Elle dormait j'en profitais pour aller fumer. J'appréhandé se que je pouvais lui faire. Quand j'ecrasa ma cigarette, Elle se rêveilla. Je l'avais entendut.
Revenir en haut Aller en bas
alice
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2526
Age : 117
Playlist : three days grace, mc fly,led zeppelin .....
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Jeu 24 Déc - 14:51

les cigarettes c'ets 16 ans pas 18 ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://this-end-of-the-dreams.skyrock.com/
alice
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2526
Age : 117
Playlist : three days grace, mc fly,led zeppelin .....
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Jeu 24 Déc - 15:09

c'ets vraiment bien !!
Revenir en haut Aller en bas
http://this-end-of-the-dreams.skyrock.com/
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Ven 25 Déc - 17:53

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
alice
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2526
Age : 117
Playlist : three days grace, mc fly,led zeppelin .....
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Ven 25 Déc - 20:26

pas grave ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://this-end-of-the-dreams.skyrock.com/
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Ven 25 Déc - 23:39

T'es accro à la clope xD
Tu te serai pas inspirée de Twilight par hasard ^^
Sinon, j'aime beaucoup [et encore une fois t'as écris beaucouuuup !] Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Sam 26 Déc - 15:24

Comment sa inspirée ? dans quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Sam 26 Déc - 22:22

Bah à un moment tu dis "Un agneau qui serre dans ces bras un Lion" => "Et le lion s'éprit de l'agneau."
Et au début Mathews, et bah il dit qu'il entend la voix de Morgane, comme Bella qui entend Edward ^^
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Sam 26 Déc - 23:27

Le pire c'est que t'a raison Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Sam 26 Déc - 23:51

J'arrivais dans l'apartement, Morgane était assise sur le lit pensive. Quand a moi j'examais ma montre. 9H21, Morgane commençait a avoir les mêmes horaires que moi. Elle dormait le jour et vivait la nuit. Elle tourna la tête vers moi, Elle avait un air sérieux.
- Je suis désolée, pour tous...
- Quoi ?
- Je suis désolé, pour t'avoir causé tant d'ennuit. Je vais partir, loin de cette ville. Peu-être pour Dallas.
- Je t'interdit d'aller a Dallas... A Dallas, les Vampires on leur propre hotel de luxe, c'est dangereux la-bâs. et Puis c'est si soudain...
- et ?
- Et quoi ?
- J'irais la-bâs... je n'ai plus rien avoir avec toi, j'ai réfléchis au faite de t'aimer et je trouve sa injuste. Je savais au fond de moi que tu n'était plus le garçon que j'avais aimée. Je me suis juste voilée la façe. Alors c'est décidée je pars, je vais aller a Dallas n'essaye pas de m'en empêcher.
- Tu part ou tu veux je m'en fou ! mais pas a Dallas...
Elle se leva, elle était a, a peine 1 métre de moi.
- Je ne veux pas que tu interfére dans ma décision. C'est mon choix et puis a Dallas l'hotel de Vampire recrute surement... je n'aurais aucun mal a trouver du boulot. Je sais quoi faire pour me défendre contre un Vampire.
- Est-tu folle ? je viendrais te chercher si tu va la-bâs, il est hors de question que tu risque ta vie !
- Quoi ? attends...j'ai bien enttendus ? tu tient a moi d'un seul coup ? ou tu préserve ton garde-manger ? attends faut que tu m'explique la...
- Euhh.... bon assit-toi...on en reparlera aprés ok...
Je m'approchais d'elle, je la prit par le bras et appuyais dessus pour la faire s'assoir. Mais Elle me poussa.
- C'est quoi ces conneries ? tu te prends pour qui ? je commençe a en avoir marre de tes sautes d'humeurs ! je ne veux plus rester içi. Je pars et tu ne m'en empêchera pas.
Elle voulut passer la porte mais je me plaça devant Elle.
- Pourquoi serait-tu la seule a décider ?
- Car je ne veux plus souffrir pour quelqu'un, J'ai l'impression d'être ton garde-manger et j'en est assez...
- Quoi ? mais c'est absurde !
- Pour moi sa ne l'est pas du tout... laisse-moi passer...
- Non...
Elle passa sa main dans sa poche et sortit une petite crois en argent. Elle la colla contre ma joue. L'argent commençais a agir sur ma peau, des grisiment était audible. Je commençais a avoir une traçe rouge. Je brûlais au contact de L'argent pur.
- Bouge...
- Non...
Elle me poussa alors que je commençais a partir en trance, a cause de la douleur, je tomba mais je me rattrapa a un petit meuble. Elle traverça la piece et alla dans sa chambre. Ma peau guerissait deja mais comme je n'avais pas mangé, cela prenait plus de temp. Elle faisait son sac, je marchais rapidement vers son apartement. J'arriva dans la chambre et me jeta sur Elle. Je tombais de tout mon poid, elle s'ecrasa sur le lit et moi sur Elle.
- Arrete tes conneries ! laisse-moi partir !
- Pourquoi vouloir partir ? Tu n'a qu'a juste faire comme si on ne se connait pas, c'est idiot cette idée de partir a Dallas ! tu te fera tuer si tu va la-bâs !
- C'est mon choix de partir la-bâs ! si je me fais tuer et bien tant pis ! j'aurais servie au moin a quelque chose !
- A oui ? et a quoi ?
- J'aurais nourris un Vampire...
Elle voulut me frapper avec la croix d'argent mais je lui coinça les mains.
- Comment c'est-tu pour l'argent ?
- J'aime lire....
- Je ne crois pas que notre tendance a detester l'argent soit ecrit dans les livres.
Elle se débatait avec fougue mais, Elle n'arriverais pas a m'echapper.
- Comment peux-tu en être aussi sur ?
- hum ! Seul nous les.....................
Je la regarda dans les yeux et je compris.
- Seul Les Vampires.............connaissent cette faiblesse...
J'enroula un vetement autour de me main et lui arracha la croix que je jeta contre le mur. Je pris dans une main ces 2 poignets. J'étais plus fort qu'elle. Je cherchais du regard une morsure que je ne lui avait pas infligé. Je ne trouva rien mais quelque avait changée en Elle. Je m'approcha pour sentir son odeur, oui, j'ai trouvé. Je sorta les crocs, elle Commença a paniquer.
- Que-fait-tu ? arrete !
- Ou était-tu cette nuit ?
- Tu rigole ? maintenant tu t'inquiette pour moi ? depuis quand tu a un coeur ?
- Reponds !
Prit par une folie incunnut je la secouait, je lui tenais les épaules. Je serrais assez fort, elle devait quand même avoir mal.
- Laisse-moi partir... je veux rompre le lien qu'il y a entre nous...
- Non...c'est pas possible...
- Pourquoi ?
- Tu a but mon sang, je sais ou tu sera qu'elle seront tes emotions même a des kilométres...
Je frottais sa joue.
- Arrete, arrete ce petit jeux maintenant... je te l'ai dit, je ne veux plus croire en quelque chose d'impossible...
- Reste...
- Non...
Sa voix tremblait, Elle penchait la tête en arriere, avec la lune, ces yeux humides étaient visibles. Je lacha ces poignet a présents rouges. Elle posa son regard sur moi.
- Morgane, je te rends ta libertée...
Je baissais la tête, je venais de faire une enorme connerie, je l'avais libérée du seul . Elle se leva, prit son sac et partit. Je restais assis par terre dans la chambre. Je sentis couler sur ma joue une larme. Je suis un monstre, chaque parcelle de mon corp est monstrueuse. Même mes larmes sentaient la mort, elle était aussi rouge que le sang. Leur couleurs fonçées faisait penser au poisont. J'entendais dehors le rugissement d'un moteur. Morgane avait prit sa moto. Je voulus pendant un instant la rejoindre. Je restais longtemp dans cette chambre, je pensais au soleil qui quand se lévérait tomberais sur moi. Les volets étaient entreouvert. Je voulais mourir... je voulais que le jour suivant le soleil eclair ma peau qui brûllerait


Morgane


Je rêve, non tout sa n'est pas possible.... Je dois être en plein délire, mon dieu. Pourquoi a t-il réagit comme sa...on aurait dit qu'il tenait a moi. Je roulais de plus en plus vite.
- Mais c'est quoi encore ces conneries merde !
J'hurlais de toute mes forçes, je me défoulais sur ma moto. Mais j'ai tellement de chance, que ma moto fut en manque d'essence. Quand je m'arreta, il n'y avait pas de station. Je dus alors revenir en ville pour reprendre du carburant. Plusieurs heures plus tard j'arriva enfins a une station. Résultat, je suis partis en moto de cette ville pour y revenir a pied. Je veillais a bien remplir le réservoir. Il commençait a faire jour, en partant je voulus passer une derniere fois devant l'apartement. Quand j'arriva le soleil montrait ces premiere lueur. A travers la fenétre de ma chambre j'essayais de distinguer quelque chose. Le soleil entra dans la maison. Une fumée blanchâtre sortit alors de la fenétre. Je déscendis rapidement de ma moto et courus vers l'apartement. Quelques chose brûlait. J'arriva dans la couloir ou on pouvait sentir une odeur de cochon grillé. Je courus dans ma chambre. Et la je vis Mathews, De son manteau sortait le fumée. Son corp paraissait grossir et rétréssir. Sa respiration était bruyante. Il était en train de mourir, sa peau prenait une couleur fonçée. Je me précipita sur lui. Il s'allongea par terre, je m'allongea sur lui. Dos façe a la fenétre, je colla sa tête contre moi en cachant comme je pouvais son corp. Il levait a peine la tête pour me regarder. Il posa sur moi ces mains qui étaient rouges. Il essayait de me pousser mais il n'avait plus aucunne forçe. Il tremblait.
- Je t'ai rendut ta libertée, part...tu est libre...
Sa voix était douloureuse a entendre. Il voulait mourir. J'avais mal a l'intérieur de moi, je voulais pleurais mais je devais me retenir et rester forte.
- Part...
- Non...
- Pourquoi tu reste içi, alors qu'il y a quelques heures tu voulait partir ?
Je le regardais, je voulais le prendre dans mes bras.
- Pourquoi tu veux mourir ?
- mmm je n'en sais rien...
- Tu est idiot de faire sa...
Je le pris par le col, j'ecartais les jambes pour m'assoir sur lui. Je le trainais vers la salle de bain. Je veillais a toujours le cacher du soleil. Quand j'arriva dans la salle de bain, il n'y avait pas de fenétre. Je ferma la porte dérriere nous. Il faisait noir, j'appuyais sur la lumiere de la douche qui tamisait la piece. Il faisait sombre, la lumiere evitait juste qu'on se prenne dans quelque chose. J'assis Mathews, l'appuyant contre le mur. A mon tour je m'assis prés de la lumiere en façe de lui. Je l'observais en silençe. Mais que fais-je içi ? il faut que je parte. Mathews guérissait a vu d'oeil. Pourquoi ma vie est si compliquée ? Quand Mathews retrouva son visage d'ange. Je voulus fermer la lumiere pour partir mais une trainée noir s'approcha a toute vitesse de moi. A la seconde même, Mathews était assis sur moi, il arreta mes doigts avant qu'ils n'ai puent toucher le bouton. Je restais droite, je baissais la tête. J'étais honteuse de mon attachement envers lui. Je le détéstée mais il avait était celui que j'avais aimée pendant des années.
- Pourquoi...
Je n'eus pas le temp de poser ma question qu'il avait posait un doigt sur mes lêvres.
- Chuuut.... ne dit rien...
Je l'observais, qu'allait-il encore se passer ? j'allais encore croire qu'il m'aimait car il m'aurait embrassé ? Je ne voulais plus de lui, j'estimais avoir assez pleurée et souffert. Il s'approchait pour m'embrasser, je l'évita de justesse.
- Pourquoi, pourquoi aime-tu tant jouer avec moi ? !
J'ecrasa ma main contre sa joue, sa tête se tourna avec la violence. Le bruit se dipserça dans la pieçe. C'était presque un jeu pour lui. Le frapper ne servait peu-être a rien Il me regardan enervé. Je commençais a angoisser. J'hésitais a le regarder dans les yeux, mais je choisis de le défier. Il me fixait avec une telle rage que j'avais l'impression que ces yeus grandissaient. Il plaqua ces mains sur ma nuque et tira vers lui mon visage. Il fit ces mouvement a une vitesse epoustouflante. Je ne pus l'empêcher de toucher mes lêvres. Quand je compris la situation, j'ecrasais mes mains sur son torse pour le repousser. Je sentais sa langue forçait la mienne. Je voulais l'arreter mais c'était peine perdut. Je savais, qu'il ne ferait que m'embrasser. il n'irait pas plus loin. Je restais sans rien faire, il réagissait deja pour deux. J'avais l'impression qu'il m'embrassait depuis des heures deja. Il me fis basculer, je m'allongea. Il vint sur moi, il y avait de plus en plus de fougue danc son baiser. Il voulait aller plus loin. Pourquoi maintenant ? Je me souvins alors que mes parents m'avaient offert un colier en argent. C'était un collier fin qui portait le nom de Morgane. Je le portais autour du cou. Je tirais dessus. Les années l'avait fin perdre sa soliditée. J'appuya le bijous sur le frond de Mathews, il s'ecarta, j'ouvris directement la porte. Je rempais, il m'attrappa la cheville, alors que le lumiere du soleil me parvenait. Il tira sur ma jambe, je vins a lui rapidement. Il s'approcha de mon visage, il m'embrassa rapidement,
- Notre histoire ne se termine pas içi...
Il lacha alors ma jambe, je rempais puis me leva pour courir. J'arriva trés vite a ma moto. Je mis mon casque et partit.

Sur la route je tremblais. La fraicheur du vent était comme un coup de poignart. Je fis plusieurs kilométre, sur les routes, les avenues, les petits chemins ou la bou avait salit ma moto. Le chemin fut long, je ne m'arretais que en cas de grande néssaisitée. J'enchainais les hotel miteux, ou l'eau des douches passaient de chaud a froid quand elles le voulaient. Ou les lits avaient des machines pour faire vibrer le lit en cas de nuit folle. Je me mangeais presque pas. J'avais terriblement maigris. Le jour de mon arrivée a Dallas, c'étais pour moi la plus belle des villes. Les lumieres scintillaient a chaque coin de rue. Je roulais doucement pour profiter de chaque instant. Je tourna a un coin de rue, je tomba en façe d'un immense établisement de Luxe. Je lis l'enseigne et compris tout de suite qu'elle genre personne vivait la-dedans.
- Bloody Vampire...
L'enseigne était rouge sur un fond noir. Quoi de plus naturel ? je garais ma moto dans le parking, je pris mon sac et entra dans l'hotel. A l'entrer il y avait comme un petit salon. Ou Les vampires buvaient au cou d'hommes et de femmes. Je baissais la tête pour ne pas attirer les regards. Malheureusement, avant que j'arrive a la reception, on m'arreta en me tenant le bras.
- Et ma jolie.... Sa te plairer pas de gagner de l'argent, contre ton sang...
- Non merçi
je tirais sur mon bras, je marchais vite. Quand j'arriva a la recption, un jeune garçon se tenait devant moi. Il était brun, avec des yeux verts. Il était assez mignon. Il me regardait avec un grand sourire.
- Bonsoir mademoiselle, en quoi puis-je-vous aider ?
- Bonsoir, je voudrais un renseignement...
- Oui ?
- Je me demandais si vous auriez une plaçe, au rang de service d'etage ou serveuse ?
- Une seconde...
Il chercha quelque chose.
- Oui, une plaçe est libre, Une de nos serveuse a démissionnée....
- Je peux vous demander pourquoi ?
- Et Bien.....elle c'est fait mordre...
- oh, je vois...
- Vous voulez entrer dans notre hotel c'est sa ? ou vous vous renseignée pour un amis ?
- Non c'est pour moi, je cherche un travail et votre enseigne m'a comme "appellée" a entrer dans votre établisement...
- Trés bien, suivait-moi...
Il passa sur le côté et partis par une porte en bois fonçé. Je le suivit. Nous arrivâmes dans une grande salle. Il y avait un billard, un bars, des tables, une télévision.... et autres choses pour se distraire...
- Voila votre uniforme...
Il me tendit un uniform couleur noire, certaines partis de l'uniform était bordeau, biensur...
- Tu le portera toujours, si il est sale et que tu ne peux pas le porter, ne va pas travailler. Ton uniform montre le respet que tu a envers eux. Si tu a peur, considére-les comme des clients toute a fait normale. Si tu garde ton calme, tout ira bien... Dans un premier temp tu montera juste les plats. Sa te va ?
- Biensur...
- Pour les horaires, nous allons voir sa aprés ton premiere essais ok ?
- Oui.
- Bon je crois que tout et dit.....euh...a oui ! tu préfére dormir a journée ou la nuit ?
- La journée...j'ai étais habituée...
- Bon, tu a un apartement dans le coin ?
- Non, je viens d'arriver je suis tout de suite venus pour prendre du travail...
- Bon, dans notre hotel on s'engage a donner un apartement au serveuse. Mais si l'hotel est blindé, alors tu devrat laisser ta plaçe au clients.
- Quoi ? une chambre içi ? c'est génial !
- Il y a des couples Humains-Vampires qui viennent, donc les petites déjeuners du matin, vers 7H a 10H sont spécialement pour les "Humains". Donc tu a le droit a ta pause vers ces heures. Les vampires Dorment a cette heure, alors normalement se sera plutôt calme pour toi. Si tu a un problême, vient me voir. Et si il t'arrive quelque chose dit-le moi immédiatement. Tu a dut remaerquer les humains, a l'entrer qui donnait leur sang ?
- Impossible de les manquer...
- Et bien ces personnes donnent leur en echange d'argent... Si les clients te prennent pour se genre de personne, dit-leurs que tu une simple serveuse. Mais il t'arriva quelque, n'oublit pas et vient me voir. Beaucoup de serveuse ont attenduent des semaines pour le signaler. Et il n'y avait plus rien a faire on ne pouvait plus juguer le vampire.
- Juger ?
- Oui, malgrés se que pensent certaines personnes, il existe des jugent pour Vampire qui les jugent pour les même crimes, que les humains. Mais les chatiments sont plus "sévére" ont va dire...
- Je comprends...
- Bon alors, on va vous donner votre chambre.
- D'accord...
Nous passâme devant le petit salon, ou l'ambiançe n'avez pas changée. Quand je passa, beaucoup de Vampires se retournérent. Je restais droite, la tête haute. Je devais être calme, maitenant, je devais oublier tout de ma vie avec Mathews. Je devais oublier tout de ma vie. Dallas, Cette hotel, rien n'était comparable a mon ancienne vie.
- Dite... Pourquoi m'embaucher tout de suite ?
- En faite, je ne devrais pas vous le dire mais beaucoup de serveuse sont embauchée pour leur sang qui attirre les Clients. Cela les poussent a faire de commandes de sang.
- Et ?
- Vous etes ce genre de fille mais en même temp nous vous faisons confiançe pour le service...
- Biensur...
Nous traverçions les chambres, les portes avaient des numéros, les écritaux étaient en or biensur...
- Combien y-a-t-il de chambres dans L'Hotel ?
- 2....4... Il y en a environ 400
- Quoi ? c'est beaucoup ! mais il y a beaucoup de client ?
- Oui, et les chambres sont grandes. L'Hotel s'ettends sur plusieur ectare, les chambres sont inssonotisée. Il y a aussi des magazins, dans la galerie du côté nord de L'Hotel, se sont des magazin de souvenir, certain venedent des vetement ou de la décoration, d'ambiançe ou autre. Nous avons aussi notre propre marque de vetement, de boisson et de decoration.
- A oui ? C'est impressionnent...
Tout sa paraîssait être un rêve, tout était grand dans cette Hotel. Tou était cher. Le coin parfait des Vampires. Si c'est pas la classe sa !
- Voila votre chambre, je serais a la reception si vous avez besoin de quelque chose... venez me voir avec votre uniforme sur le dos si vous voulez travailler cette nuit....je vous laisse a present seule....
- Merci.
Il me donna une carte couleur or. Je me retourna pour contempler ma nouvelle chambre. La porte était noir avec un écritaux qui portait le chiffre "333" je souris nervesement. 333 + 333 = 666 non ? qu'elle chance...
Je passa ma carte dans une fente. Un bouton vert s'alluma. La porte se déverouilla. J'entrais et fus émerveillée par la beauté de la piece. Le canapé était en daim couleur sable. Les mur était couleur chocolat. Il vait une petite cuisine, une salle de bain avec jacuzi, bain et douche... La chambre avait un lit ou au moin 3 personnes pouvaient domir au moin ! Il y avait une immense penderie. Je plongea sur le lit et gigotais comme une enfant. J'étais tellement heureuse, j'étais gattée. Je repris mes esprits rapidement. Je devais tout de même donner pour recevoir. Je rangeais mes vetements. Je me dépéchais, pour ne pas paraître fénéante. Je jetais un oeil a mon uniforme.
il était composé :

D'une veste :





D'un corset :




D'une jupe :





Et d'une paires de Chaussures :




Je ne l'avais pas tout de suite vus quand le jeune receptionniste, me l'avait tendus. je l'enfillais rapidement. Avec la jupe j'étais génnée. Elle était courte ! en plus les chaussures a talons c'étais pas mon fort... Quand j'avais enfillée ma tenue, je m'entrainais a marcher dans ma chambre. Puis je sortis de la chambre en metant la carte dans mon soutien-gorge. Mon uniforme n'avait même pas de poche...
Je marchais dans les couloirs ou la moquette rouge fonçé faisait ressortir les murs noirs. J'appuya sur le bouton de l'ascenseur, quand il s'ouvris j'avança dans la cabine ou Des Vampires. Enfins c'est vrai maintenant je ne dois plus les appeller Vampire mais Clients, sa va être dur... Je baissais la tête, je veillais a ne pas me faire remarquer. J'entendais qu'ils parlaient derriere moi. Je savais que se ne serait pas chose facile de me sentir a mon aise en les servant mais je devais être forte je commençais a travailler. C'est vrai que j'avais abandonnée mes etudes et ma famille. Je n'étais pas triste de tous les quitters. A l'arret de l'ascenseur, je fis signe au "clients" de passer en premier. Ils passérent et partirent s'assoirent au petit salon de la reception. J'arrivais a la receptionn encore une fois j'attirais le regard des "Clients".
- Ah ! voila notre nouvelle serveuse ! notre service d'etage... bon alors tu veux commençer maintenant ?
- Oui
- Bon alors....tu a une commande pour la chambre...236. Un bouteille de Champagne Dom Pérignon et Des bougies. Va au passe-plat, prends la commande et vas-y...
Je partis, vers un passe-plat et pris un plateau qui contenait une bouteille et 2 bougies. Je pris l'ascenseur, Il n'y avait personne dans celui-ci. quand Je passa devant une porte en descendant de l'ascenseur j'entendis un gémissement plaintif. Je commença a angoisser en arrivant devant la porte 236, le cris que j'avais entendus retentissait dans ma tête. Je frappa a la porte. Je devais surtout garder mon calme...
- Entrer...
J'entrais nerveusement, la chambre était trés grande, je vis assit un homme. Je m'approcha.
- Bonsoir Monsieur, est-ce-bien vous qui avez commandez une bouteille de Dom Pérignon avec 2 bougies ?
- Oui, posait-les sur la table, l'argent est la.
Je posais la commande sur la table a manger et regarda cette homme. Il était grand et maigre c'est cheveux noir coiffés était superbe. Mais sa peau me dit, qu'il n'était pas humain. Je m'approcha de la petite table se salon ou le canapé ou il était assit était a côté. Je me pencha pour prendre L'argent. Il était a, a peine 1 métre de moi. Je pris l'argent, dans mes doigts qui tremblaient sous l'angoisse. L'argent en main je me retourna mon plateau a la main. Je posa ma main sur la poignet de la porte quand il m'interpella.
- Mademoiselle ?
je me retourna, ou avais-je commis un erreur ? en servant....en prenant l'argent d'une façon offensive ?
- Oui ?
- Arreter d'être angoissée, nous ne sautons pas tous sur les serveuses de cette Hotel.... en tout cas je n'en fais pas partis...
- Oui Monsieur...
Je sortis rapidement, je monta dans l'ascenseur. Je m'assis par terre. Je souflais un grand coup, Même si j'ai vécus avec un Vampire pendant plusieurs jours. Il n'étais pas comprable a ceux que je rencontrerais dans cette Hotel c'en était certain. Je me releva avant l'ouverture des portes, Quelqu'un monta avec moi. Un homme, je restais droite, présentable. A la reception, le jeune brun au yeux, me demanda si j'allais bien.
- Dit... je sais trés bien que c'est dure de travailler içi... Prends ta soirée...
- Mais je viens de commençer, je peux pas prendre ma soirée tout de suite !
- Mais si, on ne t'a pas demandée de commençer a l'instant ou tu avait se poste... va dormir tu commeçera demain soir...
J'obéis, c'est vrais que tellement de chose c'étais passées que tout tournées et retournées dans ma tête. Quand j'entra dans ma chambre, le soleil montrait ces premiere lueurs. Je m'allongea toute habillée sur le lit. Je m'endormis quelques minutes plus tard. La nuit porte conseil non ?
Malheureusement elle fut courte, on vena tapper a ma porte. Quand j'ouvris, c'était le receptionniste. J'étais éttonnée de sa visite. Je le fis entrer.
- Tenez... a utiliser qu'en cas de gros problême...
Il me tendit une peite chaîne en argent massif. Je la prit entre mes doigts.
- Pourquoi ?
- Les clients de cette Hotel ne sont pas tous "calmes", faite attention a vous, je vous en prit...
Il sortit rapidement. J'enoula la chaine autour de mon poignet. Je l'attacha solidement. Qu'elle etrange comportement...Pourquoi avait-il l'air si inquiet pour moi ?

Quand je descendis a la reception, il n'était pas la. Une autre femme me donna les chambres et les commandes. On me donna un chariot pour les commandes. Je passais mes commandes rapidements, je ne pensais qu'au receptionniste qui m'avais donné la chaîne. La soirée passa rapidement, les dernieres commandes arrivérent. Je découvrais au fur et a mesure les Chambres de L'Hotel. Grandes et glauques ou encore illuminées par les nombreux eclairages. Quand j'entrais dans les chambres je veillais a ne pas rester plus de 10 minutes. Je servais, bizarrement beaucoup de bougie. Elles étaient toujours de la couleur rouge. Alors avant de rentrer dans une chambre j'examina alors une des bougies qui étaient sur le chariot. Je tournais et re-tournais, en dessous je vus une petite inscription. "Senteur Sang De Vierge". Je reposa hilico la bougie. Je pensais a la façon dons était crées les bougie...qu'elle horreur... Mais...j'examinais toutes les bougie a déposer. "Sang De Vierge", "Sang De Vierge", "Sang De Vierge"......Elles étaient toutes au même "parfum". Et dire que je suis vierge, si ces bougie sentent aussi bon alors j'imagine le sang qu'elle represente... Je pris le plateau, avec les bouteilles et les bougies, j'entrais et deposait la ommande sur la table. Le client était assit. Je repris mon plateau, quand je me retourna, il était en façe de moi. Je m'étais cognée contre lui. Malheur, je venais de commettre une grosse erreur.
- Escuser-moi...
- Etes-vous, l'une de ces filles qui se donnent au vampire ?
Il tenait mon menton, m'obligeant a le regarder. Il me regardais, en esseyant de m'envoûter ou d'un truc du genre. Il s'approchait de moi, ces lêvres touchaient presques les miennes. Je réagis au dernier moment, je plaqua la chaîne contre son visage. Il s'ecarta et toucha sa brûlure. Un cris aïgu sortit de sa gorge, je mis mes mains sur mes oreilles tellement ce bruit était insupportable. Quelqu'un entra, Il arreta de crier...
- Que se passe-t-il içi ?
- Mais rien...
- Menteur ! il a essayais de me mordre !
Un homme me regarda attentivement.
- Monsieur avez-vous essayé de la mordre ?
Le vampire s'approcha de l'homme, il était garde de sécurité vu l'oreillette qu'il avait. Le Vampire regarda l'homme dans les yeux et murmura quelque chose. L'homme ma regarda avec des yeux exorbités.
- Mademoiselle !
- Quoi ?
- Vous avez essayée de violer monsieur qui est la !
- Quoi ? mais vous etes dingue de dire de telle chose !
- oohhh monsieur, que pouvons-nous faire pour pardonner son erreur et sa bétise ?
- Hummm et bien...
- Quoi ? ces quoi ces connerie ? !
- Et bien, je prendrais bien mademoiselle comme serveuse personnel...


Dernière édition par Yagami le Mer 30 Déc - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Dim 27 Déc - 2:07

Tu t'en ai même pas rendu compte ?! xD
J'adoooreuuu !!! "Serveuse personnelle" ^^ J'imagine trop le vampire... Il est trooop beau !! =D
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Lun 28 Déc - 1:28

- Quoi ! mais vous rêvait !
- Mais biensur monsieur, toi la ! tu servira monsieur jusqu'a temp qu'il part de L'hotel !
- Mais...
- Tu la ferme ! ou tu est virrée !
Je ne repondis pas. Le garde de sécurité ferma alors la porte. Je regardais celle-ci, qui m'appellait presque pour que je puisse m'enfuir.
- Aaahhh l'hypnose...qu'elle chose formidable...
- Je ne travaillerais jamais comme serveuse personnel pour vous !
- Si tu travaille pour moi, je te paierais 3 fois plus que ton salaire normal...
- c'est vrai que...votre proposition...est plutôt intéréssante... mais qu'est-ce-qui me garantie que je ne serais pas vidée de mon sang avant d'avoir mon salaire !
- Je vous protégerais...
Il s'inclina respectueusement, j'examinais son visage. Il était grand et maigre. Il avait des yeux Verts, ils ressortaient a cause de ces cheveux blonds coiffés en arrieres. Il portait un débardeur bleu fonçé avec une veste en cuir. Il portait aussi un pantalon noir moule-fesse. Je ris de ma remarque. Il leva la tête, pour me regarder, j'arreta de rigoler pour rester sérieuse.
- Qu'elle est votre reponse ? n'oubliez pas que vous serez virer si...
- J'acepte...
- Je suis heureux que vous aceptiez... vous n'aurez pas grand chose a faire. Des amis a moi vont venir demain soir, faite semblant d'être mon humain...
- Comment sa ?
- Obéissez-moi...nous n'aurons pas de problême...
- Pourquoi me prendre moi ?
- Tu sent merveilleusement bon. Mes amis savent que je ne choisis pas n'importe qui... Et tu n'est pas n'importe qui...
Je le regardais, il avait du charme malgrés son toupet plus que enervant...
- Tu va te changer, on va allés t'acheter des vetements plus....
- Plus ?
- On verra la-bâs....
Nous sortâme de la chambre, dans les couloirs plusieurs Vampires nous scrutaient du regards. Dans l'ascenseur, on parlait de moi. Le vampire blond qui m'avait engagé, enroula son bras autour de ma taille. Je restais droite. Il me regardait, je tourna alors la tête. Il me regardait attentivement. J'entendis alors sa voix, alors que ces lêvres ne bougaient pas. Il arrivait a me parler par téléphatie.

"Laisse-toi faire, tu ne craint rien si je suis lâ. Est confiançe en moi..."

Qu'elle voix magnifique il avait. Mon coeur battait fort dans ma poitrine. Cela les attiraient follement. Je croyais être tranquille en venant dans cette hotel puisque-que les Vampires n'ont pas le droit de mordre les humains sans permission, mais voila qu'un vampire hypnose un garde de sécurité. Et maintenant je me retrouve dans une merde monumentale. Peu-être que j'aurais dus rester ave Mathews mais peu-être que je serais morte a forçe qu'il me prennet du sang. Ou peu-être que me je me serais suicidée. Qu'elle belle conerie ma vie, j'étais amoureuse d'un vampire qui me gardais avec ui juste pour le sang. Quand je pense a l'endroit ou il me mordait je me gratta la plaie qui n'était que souvenir. Quand je pense que j'aimais qu'il me morde... Les portes de l'ascenseur s'ouvrir, j'avançais, toujours avec le bras de mon Amis le Vampire autour de ma taille. Ce bras me génait terriblement car il était faux, cette acte d'amour et de protection était faux. Nous Arrivâmes avant que je m'en rende compte dans une galerie immense. Les magazin était tous illuminés. Je restais couche-bée. Nous entrâmes dans un magazin, je n'eus même pas le temp de regarder l'enseigne. A peine nous étions entrer qu'il me proposait des robes hyper courtes. Certaine était du genre Lolita ou d'autre du genre Gothique.

Lolita :





Gothique :






Il acheta sans ma permission la robe Rouge Lolita et la Gothique avec une croix sur la poitrine. Que de belles robes qui était sexy. Comment j'allais porter sa ? c'est pas possible, il les choisissaient car elles lui plaisait ! si sa se trouve ces fantasmes était de me voir en robe courte. Je chassais ces idées idiotes de ma tête.
Il me proposa un manteau long assez beau.

Manteau :



Je crois bien que c'est le seul truc qu'il m'acheta, ou j'aimais bien. Mais bon de toute façon je travaillais pour lui, je pouvais me permettre de la fermer vus mon salaire... Quand nous arrivâmes a la caisse le prix pris flancher...
- 3......357,99 euros...
- Hein ? !
- De t'inquiette pas c'est pas toi qui paye non ?
- Oui mais...
- Ne dit rien...
En sortant, nos sacs en mains, nous remontâmes dans la chambre. J'tais stréssée pour demain. Je marchais lentement, mes talons commençaient a me faire souffrir. En entrant dans l'apartement. Je n'osais m'assoir sur le canapé. Mon amis, me fit signe alors de m'assoir a côté de lui dans la canapé. Je m'assis alors, j'étais génée.
- Il va falloir qu'en mente demain... tu en sera capable ?
- Oui...
- On va repeter...
- D'accord...
Il se tourna vers moi, il me scrutait du regards, peu-être discernait-il quelque chose car je le sentait entrer dans ma tête.
- Nous nous somme rencontré dans la rue, je vous est suivit. Nous nous somma re-croisés dans une rue. Je vous est mordut et nous avaons fait l'amour passionément....
- HAHAHA !
J'exploser de rire, cela faisait longtemp que je n'avais pas ris comme sa. Il restais sérieux a me regarder avec un petit sourire sur le coin de la lêvre.
- Qui-a-t-il de drôle ?
- Non.....rien.....oublié....
- Bon vous saurez le re-dire sans exploser de rire ?
- Oui.....c'est bon.
les mots "et nous avons fait l'amour passionément" me revenaient en tête. Qu'elle toupait de dire sa, son idée n'était pas mauvaise mais il y avait un problême.
- Vous avez de l'imagination mais, pour notre soit-disant rencontre il y a un problême...
- Que se passe-t-il ?
- Et bien sur le fait qu'on a fait "L'Amour Passionément"...
- Oui ?
- Et bien....vous n'avez peu-être pas remarqué mais...Je suis vierge...
- Ooohh...
Il parut géné lui aussi. Il se racla la gorge et me regarda en cherchant une nouvelle idée.
- Je sais... je vais camouflé votre odeur...
- Mon Odeur ? de...
- Vierge... , Vous allez portait des vetements a moi cette nuit et je vais mettre les robes que je t'ai acheté dans ma penderie...
- Sa va changer quelque chose ?
- Vous sentirez mon odeur...
- J'aurais votre parfum quoi...
- Oui...
Il se leva et partit. Je restais un moment. Je pensais a demain, comment serait ces "amis" ?
- Tient voila...
Je me retourna et prit dans mes main les vetements qu'il m'avait tendut. C'était une chemise bleue océan avec un pantalon blanc. J'allais littéralement nager dans les vetements... Je me leva et regardais mon amis.
- Oh ! oui pardon, allez dans la chambre...derrire la porte...
- Une minutes, arreter de me vouvoyer et puis-je savoir votre nom ?
- Eric...
- Au moin je saurais comment vous apeller devant vos amis...
- Et vous ? votre nom ?
- Morgane...
J'entrais dans la chambre, Je ne regarda pas la décoration. J'avais la tête ailleurd, ou me conduirait mon histoire avec Eric ?
J'enleva mon bustier, j'étais génée de me déshabiller dans la chambre D'Eric. En pensant qu'il était juste derriere la porte. La tissu de la chemise était froid, je frissonais a son contact sur ma peau. La chemise avait au dessus de mes genoux. Le pantalons tombait toute les 5 minutes. Quand je sortis de la chambre Eric était au téléphone.
- Oui....vous etes ou la ? Ok....a demain...
Il racrocha et me regarda.
- Bien, approche...
J'approchais nerveusement. Je remontais mon pantalons avant d'arriver devant lui. Il prit mon menton entres ces doigts fins.
- N'ait pas peur... je veux juste vérifier quelque chose...
Il tourna mon visage sur le côté. Il regardait mon cou, il parut devenir plus sensible. Il caressa son cou avec ces doigts, il s'approcha. Je pris une grande une grande inspiration. Je sentis sa respiraton, il sentit ma peau. Puis il ma lacha.
- Tu sent deja un peu moin...
- C'est bizarre comme je le sens pas du tout cette histoire...
- Ne t'inquiette pas...
Je m'assis sur le canapé et posais ma tête sur un cousin en daim. La fatique commençais a se faire sentir. Eric s'approcha et s'abaissa pour être a ma hauteur. Il me regardais alors que moi je fixais le sol blanc, incroyablement propre. Il posa sa main sur mon frond et
murmura tout bas :
"Dort..."
Je m'endormis a l'instant même. Je sentis qu'on me portais, je me serra contre celui qui m'avais dans ces bras. Je savais que c'était Eric mais a cette instant je me sentais fragile et innocente. Je ne me serrais pas contre Eric, le Vampire mais contre celui qui me prennait dans ces bras avec tendresse. On me glissa dans des draps froids ou le confort était la. Puis quelque minutes plus tard je plongeais alors dans un grand someil. Dans mon rêve, je déscendais dans une prairie. Le rêve bien cul-cul quoi... Dans mon rêve la prairie verte avec de belle fleures, devint rouge sang avant que je n'ai pus profiter de ce Paradis. Les fleurs commençérent a dépérir a vu d'oeil. Je posa mes mains par terre et quen je les contempla elles étaient couvertent de sang. Je leva alors la tête et decouvrit Mathews. Je tombais a terre tellement cette image de lui, aussi grand aussi terrifiant était choquante. Il s'approcha de moi et ces yeus devinrent rouges sangs. Un cris grave et caverneux sortit de sa gorge. J'hurais et me leva. Je me cogna contre quelqu'un, je reconnus Eric, j'essayais de le pousser a partir. Mais il me prit dans ces bras et regarda Mathews, il parut lui dire quelque chose de la pensée. Mathews montra les croc et disparut comme une ombre.
Je me rêveilla avec une pêche soudaine. Je me leva et marchais vers le salon. Quand j'ouvris la porte, je découvris Eric sur le canapé. Il dormais, il devait faire Jour... Je décidais de sortir de la chambre pour descendre au petit salon de la reception. Celui-ci était blindé. Je pris une assiette, les nombreux petits-four faisait monter ma faim. Je me prépara une assiette assez bien garnit. De nombreuse viennoiserie formaient mon petits-dêjeuner. Je pris un capuccino et partit m'assoir a une table pour 2. Je mangeais quand quelqu'un vient a ma rencontre. Je leva la tête et reconnut mon amis le receptionniste.
- OOHH ! assayez-vous !
Il obéait et semblait nerveux.
- Comment allez-vous ? prenez un petit pain !
- Non merci...
Je croquais dans mes viennoiserie.
- Mademoiselle....vous allez bien ?
- Oui, trés bien !
- Je m'inquiette pour vous, mais... vous portez des vetements d'hommes !
- Ooohh ! oui ce n'est rien...
- J'ai appris que vous travaillez pour le monsieur de la Chambre 335.... vous avez toujours la chaîne que je vosu est donné ?
- Oui, mais ne vous inquiettait pas, je travaille temporairement pour Monsieur. Au faite, puis-je savoirs votre nom ?
- Nathan...je vais laisse je dois retourner a mon service...faite attention a vous mademoiselle...je vous en prit....rien n'est sécurisés dans cette Hotel...
Il partit sans que je puisse repondre. Je finis mon petit-dêjeuner et partis faire une petite balade dans la galerie marchande. De nombreux magazins étaient fermés, ils devaient être reservés pour les Clients Vampires. Je fus vite le tour des magazins ouverts, je décidais de revenir dans la chambre. J'entrais sa, faire de bruit, Eric dormait toujours. Je m'assis en fasse du canapé ou il était endormit. Je le contemplais, je resta longtemp ainçi mais l'impatiente ma gagna. Je repartais alors dans la chambre, je m'allongea et me rendormis, pourtant je n'étais même pas fatigué.
Eric vint me rêveiller. En me secouant l'epaule,
- Morgane, rêveilles-toi....mes amis arrivent...
- Quoi ?
- Va mettre une robe...
Je n'hésita pas une seconde, je courus vers le pressing et pris la premiere robe que je vis. J'alla dans la salle de bain, j'enfilla la robe et en sortis. Eric me regarda en rigolant.
- Attends...attends...il arrive dans 2O minutes...essaye de mettre tes cheveux dans l'ordre et sérrer le bustier de votre robe...
- Mais on a pas le temp ! on doit repetter notre histoire !
Il s'approcha de moi, me prit le bras. Il prit dans sa main un tabouret qui était prés du bar. Nous allâmes dans la salle de bain, il posa le tabouret et m'invita a m'assoir. Je m'assis timidement, il prit un peigne et coiffa mes cheveux. Je frissonais a chaque coup de peigne. Il resserra mon bustier,
- C'est pas trop sérré ?
- Non, sa va...
Il prit dans une petite trousse un crayon noir et me le tendit.
- Je ne veux pas te faire mal, alors met-le toi même...
J'exécuta sans rien dire, le crayon noir était facile a appliquer. Eric cherchait encore quelque chose dans sa petite trousse. Quand j'eux finis, il s'approcha de moi avec un rouge a lêvres. Je tendis la main, il fit un signe pour que je me laisse faire. Il laissa glisser le rouge a lêvres sur ma peau. Ses yeux fixait mes lêvres, J'étais génée qu'il m'observe ainçi. Aprés avoir colorée mes lêvres je descendis du tabouret. J'avais l'impression d'allais a un bal. Je regardais Eric qui me contemplait.
- C'est pas un peu trop ?
- Non, c'est parfait... Bon ils vont arriver, on va dans la salon.
- Ok
On s'assaya sur le canapé.
J'étais nerveuse, j'avais envie de vomir. Eric avait l'air détendut et rassuré.
- Calme-toi, il ne t'arrivera rien...
- Quoi ?
Ma voix tremblait.
- Ton coeur bat vite et ta vois tremble...
- Je sais...
On frappa a la porte, Eric se leva et je fis de même. Je pris une grande inspiration, puis la porte s'ouvrit. Je découvrit un garçon Blond avec des yeux marrons, il était grand et maigre. Il portait une maillot gris avec un jean bleu au effets blancs. Il entra et aprés lui j'aperçus une blonde. Elle était grande, elle portait des escarpins qui doublait sa taille. Elle avait un decolleté rose bonbon avec un jean noir qui lui faisait un corp de rêve. Elle embrassa sur la joue Eric et me regarda.
- Alors c'est toi....Morgane...
- Oui...enchantée de faire votre connaissance...
Elle embrassa mes joues, chaques baisers qu'elle posa étaient aussi doux que du coton. Son amis blond nous regardait en riant.
- Jessica....s'il te plait...
- Quoi ? je n'ai pas le droit d'embrasser ta petite amis ?
- N'en profite pas pour sortir les crocs....Elle est mienne...
- Oooolala....si je peux même pas la goûter...
- Jessica tu est intenable !
Son amis blond avait une voix d'homme virile mais avait un corp de jeune adulte. Je regarda Eric, un peu perdus. Il enroula son bras autour de moi.
- Laisse-la, elle est un peu perdut. Elle n'a pas l'habitude d'être avec beaucoup de Vampires.
- A oui ? Elle est mignonne, elle doit attirrer beaucoup de Vampire...
Le blond s'approcha de moi et sa baissa pour que son visage soit a ma hauteur. Je tendais la main faiblement.
- Enchantée...
Il la serra fermement. Puis il sentit sa main, il ferma les yeux.
- Ton odeur me plaît bien... je crois que je t'aime deja...
Il rigola bruyament, son amis Jessica ris aussi. Eric suivait difficilement. Nous nous assîmes tous. Eric prit une bouteille dans un placard et sortit plusieurs verres. Il servit 3 verres avec un liquide Rouge. Je devinais que c'était du sang. Il me servit un verre de champagne.
- Alors ? comment vous-etes-vous rencontrées ?
Le blond avait le sourire jusqu'au orreille. Je regardais Eric et essayais de sourire avec le plus de naturel possible...
- Et bien, Morgane et moi nous avons rencontrés dans la rue. Je l'ai tout de suite remarqué.
- Et ?
- Et bien je l'ai suivis dans une rue sombre, je l'ai goûté et nous avons fait l'amour.
- ouhhhhh Je crois que cette fille est deja dans mon coeur...
Le blond se pencha vers moi et me fixa attentivement. Je retsais droite, je tenais mon regard contre le siens. Eric et Jessica restait calmes. Le blond souriait, il commençais tout a coup a m'exaspérait. Je le regardais sérieusement. Je gardais mon calme.
- Mais c'est qu'elle tient tête... je te félicite...beaucoup de personne aurait baissés leurs regards...
- Pas moi...
- Je vois sa...
- Je peux savoir le nom de celui avec qui je devrais baisser mon regard ?
- Scott...
Il se leva, je suivis le pas. Nous arrivâmes façe contre façe. Nous étions si prés que même moi je pouvais sentir son ôdeur de Déo. Bizarre qu'un Vampire mette du parfum... Il s'approcha de plus en plus de moi. J'avais l'impression d'être portée par ces yeux. J'obéissais presque a un ordre préçis. Il était a quelques centimétres de moi. Ces lêvres se raprochaient dangereusement, Je voulais tout arreter mais je perdais toute raison.
- Scott ! arrete un peu... laisse-la...
Je sentis les bras d'Eric m'entouraient, je sortais de ma trance. Je regardais Eric, perdus.
- Tu aime vraiment jouer avec les humains Scott...
Jessica parlait avec un arriere petit rire qui me donnait des frissons.
- Eric, je voudrais ta parler une secnde...allons dans la chambre, c'est urgent.
- Je ne suis vraiment d'accord pour laisser Scott avec Morgane...
- Je te promet de ne rien lui faire...


Dernière édition par Yagami le Mer 30 Déc - 1:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Lun 28 Déc - 1:59

Y'a 2 Scott dans ton histoire ?
Bah que dire, j'aime toujours autant, c'est de mieux en mieux je trouve. Et en plus, les vêtements goth loli and cie... ♥
Revenir en haut Aller en bas
Crunchy
Vampire adulte
Vampire adulte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2202
Age : 23
Phrase culte : Le Sucre est l'aliment du cerveau....
Humeur : maladroite, folle et drole....
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mer 30 Déc - 2:00

Je poste des photos pour que vous vous rendiez compte un peu du style des personnages, certain vous dirons quelque chose, toute ressemblançe avec d'autre perso est involontaire...

Eric :





Nathan :






Scott :





Jessica :



Revenir en haut Aller en bas
Kami-Sama
Conaisseur
Conaisseur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1709
Age : 23
Phrase culte : ~Euh... Vous voulez jouer dans le bac à sab... Je veux dire, vous voulez faire une expérience sur la densité du sable avec nous... ?~
Date d'inscription : 04/08/2009

MessageSujet: Re: Il était une fois.   Mer 30 Déc - 2:05

xDD, oui, involontaire ^^
Alors:
Eric est sexy [sur la 1ère photo ^^].
Nathan et Scott... Y'a mieux lol
Et Jessica, j'aime pas ses dents... [Mais très beau décolletée xD]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois.
Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la Sibérie [Maslov, Nicolaï]
» Il était une fois un fil
» Il était une fois une souris
» Il était une fois dans l'ouest
» Il était une fois en Anatolie - film Turc de Nuril Bilge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fascination Story :: Vous :: Taverne-
Sauter vers: